Ou va le Monde ?

« Un état des lieux de l’Humanité et de la Planète en 2010 »

par Claude Bourguignon (ingénieur agronome)

 

Pour voir l’intervention de Claude Bourguignon,

visiter le lien sur   https://www.youtube.com

Claude Bourguignon, lors d’un colloque le 10 décembre 2010 nous explique qu’il faut changer notre agriculture à tout prix et le plus rapidement possible, revenir à un système paysans comme celui de nos ancêtres que l’on nomme AGRO-SYLVO-PASTEURALE ( Ce système concilie la préservation des forêts et des haies, le repos du sol ou jachère, le fourrage pour le bétail, la fertilisation du sol par ce même bétail avec le fumier ) Il permet ainsi aux micro-organismes constituant la biomasse de se régénérer favorisant un écosystème sain et qui par la même occasion nous redonnera une nourriture saine. Il nous parle aussi de diversité de culture sur les mêmes parcelles qui permettent aux plantes de se protéger les unes les autres et évitent l’épandage aérien de pesticides dont on connais les méfaits sur l’environnement voisin du champ traité.

 

Paysage de campagne par Sunny974.

Paysage de campagne par Sunny974.

 

La soi-disant « Révolution verte » promise par les grands  groupe de l’agroalimentaire se révèle un véritable fiasco et ils vont nous faire tout perdre au bout du compte, Merci Monsanto et compagnie!! (Ils pratiquent la monoculture sur des étendues immenses,  ils imposent leurs semences OGM aux agriculteurs et fertilisent la terre à l’aide d’engrais chimiques, le bétail est regroupé et élevé ailleurs)  On se demande s’ils ne sont pas tombé sur la tête! C’est comme si quelqu’un se tirait une balle dans le pied et n’ayant pas compris,  en tire une autre dans l’autre pied.

 

Petit bout de nature par Sunny974

Petit bout de nature par Sunny974

 

Il faut stopper le massacre, ce colloque a eu lieu il y a plus de deux ans et les choses ne font qu’empirer; Heureusement les consciences s’éveillent, beaucoup de gens agissent déjà au travers d’association et de mouvement coopératif, espérons juste  être assez nombreux pour que les choses changent à grande échelle. Il en va de la survie de notre terre car sans elle c’est de notre survie dont il est question!

 

Partager l'info !

    Les commentaires sont clos.