Champignons comestibles

 

 

Champignons des sous-bois par Gewurtz.

Champignons des sous-bois par Gewurtz.

 

Plus d’info sur le blog d’un passionné

 http://mycologia34.canalblog.com 

    Ainsi que sur

 http://environnement.ecole.free.fr

 

AGARIC DES BOIS    :

Très commune en automne dans les bois de feuillus et de conifères, cette belle espèce blanche se caractérise par sa forte odeur d’anis.

AGARIC CHAMPÊTRE   :

Espèce qui illustre le mieux l’expression populaire « pousser comme un champignon ». Après une bonne pluie de printemps ou d’automne chauds dans les prairies pâturées, les pelouses, les bords des chemins.

AMANITE  :

Attention : elle contient à l’état cru des substances toxiques dangereuses, que seule la chaleur (à 70 degrés) peut détruire. Sa cuisson est donc indispensable.

  • DES CÉSARS  ou ORONGES  : Célèbre depuis l’Antiquité, cette magnifique Amanite est une espèce méridionale. Elle pousse en septembre-octobre sous les essences typiques du Midi, chênes verts, chênes kermès, chênes-lièges, châtaigniers et genévriers, aussi bien en plaine qu’en basse montagne.
  • ENGEINÉE VARIÉTÉ FAUVE   : Espèce arrivant en automne dans les sous-bois de feuillus.
  • OVOÏDE   : Espèce des régions calcaires du sud de la France, Elle pousse dans les taillis, les bois clairs, sous les chênes, les conifères.
  • ROUGISSANTE   : Espèce commune en automne sous les feuillus et les conifères.

BOLET :

  • BAI  : Espèce commune en automne dans les forêts de feuillus et de résineux, presque toujours sur sol acide.
  • CHÂTAIN  : On le trouve isolé ou en petits groupes sur sol siliceux, au bord des sentiers des forêts ou dans les sous-bois de feuillus mais aussi de conifères ou mixtes. Le bolet châtain pousse en été et en automne.
  • A CHAIR JAUNE   : Espèce très commune dans les bois de feuillus et de conifères de l’été à l’automne, elle se rencontre en plaine comme en montagne, de préférence sur sol siliceux.
  • A PIED ROUGE   : Espèce qui apparaît précocement en été, elle affectionne les sous-bois de feuillus et de conifères, les endroits moussus, les bords de chemins forestiers, les bruyères, sur sol plutôt siliceux.
  • DES BOUVIERS   : Espèce qui  abonde à l’automne dans la forêt landaise, mais se rencontre aussi en quantité dans les alpages humides, elle vient en troupes serrées sous les conifères, de préférence dans les litières des pins sylvestres.
  • ORANGE   : Consommé cru, il est réputé toxique : Espèce qui pousse de la fin de l’été jusqu’en octobre, elle recherche les bois humides de feuillus.
  • POMME DE PIN   : Espèce que l’on trouve en automne dans les hêtraies et sous les résineux, elle apprécie la terre fraîchement remuée.
  • RUDE   : Espèce assez répandue en automne dans les bois de feuillus, en particulier sous les charmes et les bouleaux.
  • TACHETÉ   : Espèce que l’on rencontre dans les sous-bois de pins et sur les terres sablonneuses et acides, là où poussent les bruyères et les myrtilles.
  • VERSICOLORE   : Espèce souvent solitaire, qui vient en automne sous les feuillus, en lisière des bois, le long des haies et sur les talus herbeux. Il recherche plutôt les sols secs.

CLAVAIRE :

  • CRÉPUE   : Espèce spectaculaire, en forme de gros chou-fleur blanc jaunâtre, se rencontre en automne sur les racines des conifères, elle repousse régulièrement au même endroit, elle est assez commune dans le Midi sous l’appellation impropre de  Morille des pins.
  • DORÉE   : Espèce qui se rencontre dans les sous-bois de conifères et de feuillus, elle apparaît dès l’été, généralement en troupes et parfois même en cercles.

 

CÈPE :

« Bouchon de Champagne » quand ils sont jeunes.

  • DE BORDEAUX   : Espèce qui affectionne les bois clairs de feuillus ( Les hêtraies et les châtaigneraies en particulier), les forêts d’épicéas, les lisières, les talus de sentiers forestiers. On le rencontre en plaine comme en moyenne montagne, aussi bien sur les sols siliceux que sur les sols calcaires fortement couverts d’humus.
  • TÊTE DE NÈGRE    : Espèce que l’on rencontre d’habitude dès la fin de l’été et en automne sous les feuillus, surtout sous les chênes.

CHAMPIGNON DE PARIS ou DE COUCHE :

Blanc, Blond, Gris. Pousse dans une champignonnière (Endroit ou l’on cultive les champignons de paris, la plupart du temps dans des caves ou de vielles carrières souterraines abandonnées).

CHANTERELLE :

  • CENDRÉE    : Espèce qui vient à l’automne dans les sous-bois frais et humides, notamment au voisinage des hêtres. Elle ressemble de prime abord à la Trompette de la mort.
  • EN ENTONNOIR   : Espèce plutôt tardive en automne, elle vient de préférence sur les sols argilo-siliceux, dans les bois clairs de feuillus comme sous les conifères.

CLITOCYBE :

  • ORANGE    : Espèce vivant en troupes quelquefois importantes se repère facilement aux multiples taches orange vif dont elle ponctue la litière des conifères. Son allure rappelle la Chanterelle. tardif n’apparaissant qu’à l’automne.
  • A PIED EN MASSUE   : Espèce commune à l’automne dans les litières de conifères et de feuillus, elle recherche les terrains siliceux.
  • NÉBULEUX   : Espèce commune en automne dans les sous-bois de feuillus et de conifères, elle pousse souvent en cercle. Attention à consommer très jeune.
  • ODORANT  : Espèce qui vient dès la fin de l’été et en automne, dans les litières des sous-bois de feuillus et de conifères, elle se distingue par son puissant parfum d’anis.
  • RETOURNÉ   : Espèce qui se rencontre souvent en colonies, à l’automne, dans les sous-bois de feuillus et de conifères.

CLITOPILE PETITE PRUNE :

Espèce commune en fin d’été et pendant tout l’automne, se développe en lisière des forêts de feuillus et de conifères, dans les bois mêlés, les haies, sur les talus ou les allées herbeuses.

COPRIN :

  • CHEVELU    : Espèce qui pousse en colonie dès la fin de l’été et à l’automne. On le trouve au bord des chemins herbeux, dans les prés, les jardins et les pelouses, le long des vieux murs, sur des sols fumés et remués.
  • NOIR D’ENCRE   Attention, il doit être consommé non accompagné d’alcool : Espèce qui pousse en touffes dans les endroits ombragés et herbeux, les bords des chemins, les jardins, au pied des vieilles souches.

CORTINAIRE DE BERKELEY    :

Espèce Relativement rare, le Cortinaire remarquable vit dans les sous-bois de feuillus, surtout sur des terrains calcaires. Pousse en quantité pendant l’automne.

FISTULINE HÉPATHITE :

A consommer jeune !!! Espèce arrivant en automne. Il pousse sur les vieux arbres, les chênes et les châtaigniers.

GIROLLE  :

Attention, la girolle peut être confondue avec le clitocybe de l’olivier qui est très toxique !!! Espèce que l’on récolte durant des premiers orages de juin jusqu’à la fin de l’automne, sur les mousses humides des sous-bois de feuillus et de conifères. Cette espèce acidophile vient souvent en troupes, parfois en « ronds de sorcière », et reste plusieurs années fidèle aux mêmes endroits.

LACCAIRE :

  • LAQUÉ VARIÉTÉ AMÉTHYSTE  : Espèce très commune en automne dans les sous-bois de feuillus et les stations claires, elle se développe en petites colonies sur des sols dégagés et moussus.
  • LAQUÉ VARIÉTÉ FAUVE   : espèce très répandue en automne dans les sous-bois de feuillus et les clairières. Elle vient en petites colonies sur des sols dégagés et moussus, généralement acides),

LACTAIRE DÉLICIEUX   :

Espèce est commune dès la fin de l’été et en automne, elle vit essentiellement dans les bois de pins, sur sol calcaire. Le Lactaire Sanguin lui est certainement supérieur au Lactaire délicieux mais il est plus rare.

LÉPIOTE    : 

Attention : Les lépiotes peuvent se diviser en 2 groupes: les petites et les grandes Lépiotes. C’est parmi les petites Lépiotes qu’on trouve les espèces vénéneuses et mortelles et il est souvent difficile de les différencier entre elles. Il est donc impératif de ne jamais cueillir des Lépiotes dont la taille à maturité est inférieure à 10 cm, elles sont toutes vénéneuses, voire mortelles. (Brunâtre, Crêtée, Vénéneuse) !!!

  • ÉLEVÉE ou COULEMELLE  : Espèce commune de l’été à l’automne que l’on la trouve dès l’été dans les sous-bois clairs de feuillus, les friches, les haies, les clairières, sur sol siliceux. C’est un excellent comestible dont on ne consomme que le chapeau !!!
  • DÉGEUNILLÉE  :  Espèce commune en été et en automne, souvent en groupes dans les bois de conifères. C’est un excellent comestible dont on ne consomme que le chapeau !!!
  • PUDIQUE  : Espèce assez commune du printemps à l’automne dans les champs, les pelouses, les pâturages, les jardins, les jachères, aux bords herbeux des chemins ou des rivières.

MARASME DES ORÉADES ou « Faux Mousseron » :

Espèce qui se développe en larges ronds de sorcière  sur les pelouses, les prés pâturés, les bordures de chemin où passe le bétail, en plaine comme en moyenne montagne.

 

Champignons et lichen par Gewurtz.

Champignons et lichen par Gewurtz.

 

MORILLE :

Attention : ne jamais les consommer crues !!!

  • COMMUNE : Ronde, Blonde, A pied épais, Rigide, A terre d’ombre : Espèce qui apparaît au printemps, de mars à mai, en lisière de forêts, sous les frênes, les ormes, les noisetiers ou les pommiers. Elle affectionne les sols calcaires ou argilo sableux et recherche volontiers les décombres et les terres remuées.
  • CONIQUE : Costée, Délicieuse, Intermédiaire : Espèce printanière qui pousse sur les talus bien exposés, les sentiers herbeux, au voisinage des hêtres ou des épicéas. Elle affectionne les sols acides et limoneux, les terres brûlées mêlées de cendres.

MORILLON   :

Espèce printanière, assez commune d’avril à mai, elle recherche les talus herbeux humides, les bords de rivière, les lisières des bois, les pelouses),

NONNETTE VOILÉE  :

Espèce de la famille des Bolets qui se rencontre exclusivement dans les sous-bois de conifères. Cette espèce assez commune pousse dès la fin de l’été et se maintient tard en automne. On la récolte couramment dans les Landes mais aussi en moyenne montagne, sous les pins à crochets.

PÉZIZE ORANGÉE   :

Espèce qui se rencontre ordinairement à l’automne le long des chemins forestiers et dans les clairières, sur les terres battues et piétinées de préférence argilo-sableuses),

PHOLIOTE :

  • CHANGEANTE   Attention : Ne pas confondre avec Galerina marginata, mortel, qui ne s’en distingue guère que par son odeur de farine et l’absence de mèches rousses sous l’anneau !!! Espèce lignicole commune du printemps à l’automne, elle vient en touffes sur les souches pourrissantes de feuillus, les hêtres de préférence, parfois aussi sur les souches de conifères.
  • ÉCAILLEUSE   : Espèce commune en automne, la Pholiote écailleuse est lignicole et vient en touffes sur les souches de feuillus.
  • RIDÉE   ou « champignon des Tziganes » : Se rencontre en troupes nombreuses et serrées que l’on rencontre certaines années cette espèce. Elle vient en automne dans les sous-bois de feuillus et de conifères, notamment les épicéas, de préférence sur les sols secs et acides.

PIED DE MOUTON :

Espèce qui se  se récolte à l’automne dans les sous-bois de conifères et de feuillus, en particulier dans les hêtraies. Jamais isolés, les individus forment colonies souvent en cercles. L’espèce se reconnaît facilement aux aiguillons qu’elle porte à la place des lames ou des tubes.

PLEUROTE :

  • DU PANICAUT  ou « Oreilles de chardon » : Espèce qui apparaît en automne dans les friches et aux abords des plages du littoral.
  •  EN FORME D’HUÎTRE   : Espèce assez tardive, vient à l’automne et subsiste même l’hiver dans certaines régions du midi de la France. Pousse en touffes sur toutes sortes de feuillus.
  • CORNE D’ABONDANCE   : Espèce commune partout en Europe et sur le continent nord-américain. Elles poussent en touffes d’assez belle taille sur les troncs abattus de feuillus.

PLUTÉE COULEUR  DE  CERF  :

Espèce qui se montre durant toute l’année dans les forêts de feuillus, elle est très répandue. Elle pousse sur les souches pourries, les branches mortes et les vieux tas de sciures.

PSALLIOTE  :

Famille des Agarics comme le champignon de Paris.

  • DES JACHÈRES   : Espèce de printemps et d’automne, la Psalliote des jachères se rencontre dans les prairies pâturées, les parcs, les jardins, les clairières, ou en lisière des bois. Elle vient souvent en groupe ou en cercle, dessinant alors de beaux «ronds de sorcière», et orne les prés de boules blanches, lisses et satinées au toucher, rappelant la peau de chamois.
  • MACROSPORE   : Espèce qui pousse en automne, soit en solitaire, soit regroupée en larges cercles. Elle vit en lisière des bois de feuillus, dans les pâturages et parfois même près du littoral.

RUSSULE :

  • CHARBONIÈRE  : Espèce très précoce en automne, elle se récolte en abondance dans les forêts de conifères et de feuillus, de préférence sur sol calcaire.
  • COMÉSTIBLE   ou « Russule qui montre les dents »  : Espèce qui se récolte du printemps à l’automne sous les feuillus, et particulièrement sous les chênes. elle préfère les terrains siliceux et est commune en plaine.
  • VERDOYANTE  ou  « Palomet » : Espèce commune en été et en automne, elle affectionne les sous-bois de feuillus, sur sol plutôt sec et sableux.

TRICHOLOME :

  • DE LA ST GEORGES   : La tradition veut que le 23 avril, jour de la Saint-Georges, cette espèce vienne à profusion. On trouve ces beaux champignons blancs sur les talus herbeux, dans les prés et les clairières.
  • NU ou PIED BLEU  : Espèce très commune à l’automne, elle pousse parfois tard en saison. Il arrive que l’on récolte des exemplaires couverts d’une mince pellicule de glace, parfaitement consommables. Le Pied bleu affectionne les sous-bois de feuillus et de conifères.
  • TERREUX   : Espèce qui pousse communément en automne et jusqu’au début de l’hiver, surtout en lisière des bois de conifères.
  • COLOMBETTE   : Espèce qui vient tardivement en automne, surtout dans les régions du Midi. Elle pousse en colonies dans les sous-bois de feuillus  et de résineux, sur sol plutôt siliceux.

TROMPETTE DE LA MORT :

Espèce qui affectionne les sous bois de feuillus, particulièrement les charmes et les hêtres. Très abondante certaines années, elle vient en troupes nombreuses à l’automne et peut se maintenir assez tard dans la saison.

TRUFFE DU PÉRIGORD   ou « Diamant Noir » :

Espèce souterraine, qui se présente sous une forme globuleuse et irrégulière. Naturellement inféodée par le processus de symbiose aux racines de certaines essences d’arbres comme les chênes, elle met plusieurs années avant d’atteindre sa maturité. Cette espèce méridionale, rarissime, se récolte au cours de l’hiver, en décembre ou en janvier.

 

Tue-mouche par Gewurtz.

Tue-mouche par Gewurtz.

 

VESSE DE LOUP :

  • GÉANTE   : Espèce qui pousse souvent en plusieurs exemplaires, à la fin de l’été et en automne, dans les pâtures, les jardins, les friches humides. Elle est comestible à l’état jeune !!!
  • EN FORME DE POIRE : A consommer jeune !!! Espèce qui se rencontre communément en automne, dans les litières des sous-bois de feuillus et de conifères ou sur les souches en décomposition.

VOLVAIRE GLUANTE   :

Espèce de Volvaires qui affectionne les milieux riches en matières azotées, elle est commune en automne dans les champs retournés ou sur la paille pourrissante.

 

 

Partager l'info !

    Les commentaires sont clos.